Chez ma nounou Cécile

Chez ma nounou Cécile

Le trotteur !!!!!!


Ce que je pense du trotteur !

LE TROTTEUR

 

Très convoité des parents mais moins apprécié des professionnels de la petite enfance, le trotteur a fait son grand retour dans les années 80 avec l’idée reçue que son utilisation favoriserait une acquisition plus rapide de la marche.

Cependant des études démontrent que, propose plus de deux heures par jour, il produirait l’effet inverse et génèrerait des problèmes musculaires.

 

 

Pour penser le monde, bébé doit pouvoir appréhender l’espace et les objets qui s’y trouve sans danger. Ceci nécessite un espace de jeux de taille suffisante pour pouvoir s’y déplacer et y faire tranquillement ses propres expériences selon ses envies et son niveau de développement.

Ainsi au sol, sa motricité spontanée lui permet d’explorer le monde dans lequel il vit.il se sent alors acteur de ses mouvements et construit son autonomie.

Avec le trotteur, l’enfant risque de bruler les étapes en provoquant une verticalité précoce dont le corps n’est pas prêt à répondre, ce qui peut aller de pair avec l’impatience de certains adultes à le voir franchir le niveau supérieur.

Il est important que les parents soient rassurés sur les capacités de leur bébé et que ceux ci comprennent que l’enfant possède son rythme propre de croissance.

Le développement de l’enfant nécessite des étapes intermédiaires (retournements, rampements, quatre-pattes…qui apportent aisance et fluidité dans sa motricité.

 

L’usage du trotteur à 8 mois ne semble donc pas adapté tant que l’enfant n’exprime pas le désir de se mettre debout tout seul. Proposé trop tôt, la position imprimée crée une hyper extension des muscles du dos qui risquent de raccourcir, des jambes et une crispation des pieds. La marche s’effectue souvent sur les pointes et l’enfant ne peut apprendre seul à poser ses talons .

 

Le risque est donc que l’enfant intègre des repères corporels biaises et forme ses muscles en conséquences. Les professionnels sont quelquefois mêmes confrontés au fait que certains enfants ne savent parfois plus revenir à un état de détentes ,se relever ou sortir de situations simples par manque d’expériences sensori-motrices au sol. Ils doivent alors être accompagnés voire pris en charge de façon régulière par des professionnels pour réapprendre la mobilité de leur corps.

 

Contrairement aux idées reçues et malgré ses aspects pouvant apparaitrent attrayants, NON le trotteur n’est pas une aide à la marche.

Utilisé trop longtemps voire trop souvent  il peut devenir un carcan postural plus qu’une source de plaisir et de jeux pour l’enfant.

 

En conclusion, pour soutenir vos enfants dans leur développement chaque geste et parole lui sont bénéfiques au quotidien (moments de relation privilégiée lors des repas ,du bain ,moment de jeu partagé ,…) et donneront à votre enfant l’envie de s’élancer à la découverte du monde et de ce qui l’entoure grâce à :la marche !!!

 

Aude BLANCHARD  PSYCHOMOTRICIENNE D.E


12/06/2013
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser